Système Scolaire

CRECHES

Faire garder son ou ses enfants représente l’un des budgets les plus lourds pour les familles : à raison de 150 CHF/jour en moyenne (sans subvention), cinq jours de crèches par semaine peuvent coûter jusqu’à 3000 CHF par enfant. Il est possible de percevoir des aides de la mairie si la crèche, publique ou privée, propose des places subventionnées par la ville et si votre revenu annuel est inférieur à un certain montant. 


Vous trouverez plus d’informations sur la marche à suivre sur la page dédiée du site de la ville de Zurich. Attention, les crèches publiques sont moins onéreuses mais peuvent avoir une liste d’attente assez longue.

BABY-SITTING

Pour des gardes occasionnelles, vous pouvez obtenir via votre mairie une liste de “jeunes” baby-sitter qui ont suivi une formation de base pour la garde d’enfant et que vous payez en fonction de l’âge. Vous pouvez faire également appel à des baby-sitters indépendants. 


Pour des baby-sitters avec peu ou pas d'expériences comptez 20-25 CHF/h. Les plus expérimentés vous coûteront entre 25-35 CHF/h. De nombreux sites de Baby-Sitting existent, vous permettant de trouver chaussures à vos pieds. En voici quelques-uns : Youpies, Babysits, Greataupair, Topnanny, Babysitting24, ...

AUTRES MOYENS DE GARDE

D’autres moyens de garde existent comme les crèches bilingues (Double Dekker, Kids Residence…), les mamans de jour (“Tagesmutter”), les Nannys (une bonne option, un peu moins cher que les crèches, et rentable si vous avez au moins deux enfants) ou encore les jeunes gens au pair.

GROUPES DE JEU

Si faire garder son enfant en crèche ou par une maman de jour n’est pas une option, il existe la possibilité de le faire garder quelques heures par semaines dans un Groupe de jeu (“Spielgruppe”). Il s’agit d’une structure proposant des créneaux de deux ou trois heures. Les tarifs sont d’environ 140 CHF par mois pour 3 h de garde par semaine. Ces groupes ne sont accessibles qu’aux enfants déjà autonomes (en général à partir de 2,5-3 ans).

Diagramme_Syst_Scolaire.001.jpeg

Le diagramme ci-dessus présente le déroulement de l’école obligatoire et du degré secondaire (réalisé à partir des données de l’Office de l’école obligatoire du canton de Zürich).

CALENDRIER

L’année scolaire débute mi-août et s’achève début juillet de l’année suivante. L’enseignement est interrompu par les vacances d’automne, de Noël et de Nouvel An, de sport, de printemps et d’été. Le nombre de semaines d’école est de 39 par an. Dans le système public, l’enseignement se fait principalement en suisse-allemand et en allemand. 

L'ECOLE ENFANTINE

Déroulement de la journée

L’enseignement a lieu uniquement le matin, généralement de 8:00 à 12:00 (ces horaires peuvent varier légèrement). L’après-midi, les enfants ont des horaires individuels : ils peuvent soit rentrer chez eux, soit intégrer une structure d’accueil appelée Hort, qui propose également un service de cantine. Cette structure d'accueil payante, régie au niveau communal, peut représenter un budget conséquent. Il est co-financé par les parents en fonction de leurs revenus.  Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie pour obtenir des informations sur les tarifs, les horaires…

Admission et inscription

Tous les enfants ayant 4 ans révolus au 31 juillet de l’année en cours sont soumis à la scolarité obligatoire et fréquentent l’école enfantine (Kindergarten) dès le début de l’année scolaire suivante. Il revient à la commission scolaire (Schulpflege) d’affecter les enfants aux différents établissements scolaires. 

 

Lorsque votre enfant sera en âge de commencer l’école enfantine, vous recevrez quelques mois avant, un courrier contenant toutes les informations nécessaires. Sachez qu’aucune dérogation sur l’âge d’entrée à l’école enfantine n’est possible.

LE DEGRE PRIMAIRE

Les enseignements

À l’âge de six ans, les enfants sont admis au degré primaire. Celui-ci dure six ans. Le niveau primaire transmet les connaissances de base de la lecture, de l’écriture, du calcul, donc des maths, de la langue allemande, de l’anglais et du français. D’autres matières importantes sont la calligraphie, les travaux manuels, le dessin, la musique, l’éducation physique et les connaissances de l’environnement.

Évaluation

Deux fois par an, les enfants reçoivent un bulletin scolaire qui atteste de leurs performances scolaires, de leur attitude face au travail et à l’apprentissage et de leur comportement social. Si le développement intellectuel et individuel d’un enfant l’exige, il bénéficie d’un soutien par le biais de mesures de pédagogie spécialisée, prises en accord avec les parents.

LE DEGRE SECONDAIRE I

Le degré secondaire I dure 3 ans et correspond aux classes allant de la 5e à 3e incluse. Il approfondit et élargit le savoir acquis au degré primaire. Aux matières du degré primaire s’ajoutent la biologie, la physique, l’économie domestique et autres. Le degré secondaire prépare à la formation professionnelle ou aux écoles de formation générale.

LE DEGRE SECONDAIRE II

Au terme du degré secondaire I, les jeunes achèvent la scolarité obligatoire. La plupart suivent un apprentissage professionnel y compris l’école professionnelle correspondante. Les autres optent pour une école de formation générale supérieure ou passent l’examen du gymnase.

ET APRES ?

bildungssystem_f.jpg

LA SCOLARITE PRIVEE

Vous trouverez la liste (complète et classée par code postal) de toutes les écoles privées agréées du canton de Zurich avec des offres pour l'école enfantine, les degrés primaire et secondaire, sur la page dédiée du site de l’Office de l’école obligatoire du Canton de Zurich.

Si vous optez pour la scolarisation dans le système privé, vous trouverez les informations tarifaires sur les sites internets de ces écoles. 

POUR ALLER PLUS LOIN...

 

Crèches, nannys et autres 

 

Le Système Scolaire à Zürich

Le système scolaire peut varier en fonction du canton où vous résidez. Nous ne vous présenterons ici que des informations générales sur le système scolaire du canton de Zurich. 

Les écoles publiques sont gratuites. La scolarité obligatoire s’étend de l’école enfantine à la fin du degré secondaire I (soit la 3ᵉ en France). Les principales différences dans l’organisation de la scolarité entre la Suisse et la France portent notamment sur le début et la durée des différents cycles de la scolarité : les enfants suisses entrent plus tard en maternelle, l’école primaire dure un an de plus qu’en France, et les élèves des lycées terminent leur scolarité à 19 ans.

Dans le canton de Zurich, votre enfant fréquentera l’école enfantine pendant deux ans, puis l’école primaire pendant six ans. Ensuite, il passera à une des sections de l’école secondaire – ou au gymnase. Après l’école secondaire, la plupart des jeunes font un apprentissage. Une moindre partie des élèves fréquente le gymnase ou une école de culture générale.

Si vous souhaitez obtenir des informations précises sur le contenus des enseignements ou des conseils pour l’intégration de votre enfant dans le système scolaire public ou privé, vous pourrez trouver toutes les ressources et contacts nécessaires sur le site de l’Office de l’école obligatoire du Canton de Zurich

 
 

Déroulement de la journée

L’enseignement est dispensé de lundi à vendredi et s’étend sur toute la matinée (environ de 8 à 12 heures). À midi, les enfants mangent chez eux ou à un endroit où ils sont encadrés, par exemple dans une Hort. L’enseignement a lieu aussi l’après-midi, excepté le mercredi. Il y a 13 semaines de vacances scolaires dans l’année. En outre, les parents disposent de deux jours jokers (Jokertage) pendant lesquels ils peuvent dispenser leurs enfants de l’école sur préavis, bien entendu, mais sans justification.

Orientation

Au terme du niveau primaire, les enfants sont attribués, en fonction de leur performance scolaire, à une des deux (ou trois selon les communes) sections du niveau secondaire. Les enfants ayant d’excellents résultats scolaires peuvent s’inscrire au gymnase et y sont admis après avoir réussi l’examen d’entrée.

 

Ecole de formation générale supérieure

Une école de formation générale supérieure combine un enseignement de culture générale avec des cours spécifiques permettant de poursuivre une formation professionnelle, dans les domaines de la santé et du social par exemple. 15% des Suisses âgés de 15 à 20 ans suivent une formation spécialisée en école de culture générale, débouchant sur une Maturité spécialisée.

École de formation générale supérieure

La formation professionnelle initiale, plus connue sous le nom de « formation duale » (ou apprentissage) se déroule en alternance entreprise/école. Elle peut durer trois ou quatre ans, et débouche alors sur un certificat fédéral de capacité (CFC), ou seulement deux ans sanctionnés par une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP). 

 

En moyenne nationale, 65% des Suisses âgés de 15 à 20 ans suivent une formation professionnelle en apprentissage. Les élèves qui le souhaitent peuvent ensuite poursuivre leurs études à l’école de maturité professionnelle qui, en complément de l’apprentissage, débouche sur l’examen de Maturité professionnelle donnant accès aux hautes écoles spécialisées ou à l’université. 

 

En Suisse, la formation professionnelle occupe traditionnellement une place importante. L’étendue de l’offre de formation professionnelle supérieure et un rendement intéressant en termes de retour sur investissement et de débouchés, notamment, expliquent que les jeunes Suisses sont beaucoup plus nombreux à choisir la voie de l’apprentissage plutôt que la formation scolaire supérieure. Par rapport à d’autres pays, la Suisse affiche ainsi un taux modeste de 25% d’élèves qui acquièrent une maturité gymnasiale ou une maturité professionnelle.

Le Diagramme ci-dessous vous aidera à mieux comprendre l’organisation des filières des degrés secondaires et tertiaires :

Le gymnase court

Les élèves de la section A uniquement peuvent passer l’examen d’entrée au Gymnase. En moyenne nationale, 20% d’une classe d’âge suivent cette filière qui débouche en trois ans (6 ans si intégrée à la fin du degré primaire) sur une Maturité gymnasiale (équivalent du baccalauréat général). Un certificat de Maturité gymnasiale est la condition généralement requise pour étudier dans les universités suisses

 

Une organisation par niveau

Dans le but de promouvoir les jeunes de manière optimale, le degré secondaire est divisé en deux ou trois sections, selon la commune : la section A repose sur les exigences les plus élevées, la section B admet les élèves moins performants et la section C les élèves les plus faibles. Les communes peuvent établir des degrés d’exigences différenciés pour certaines matières, le degré d’exigences I étant le plus difficile, le degré d’exigences III le plus facile. Par exemple : une élève de la section B et un élève de la section A peuvent suivre les cours de maths du degré d’exigences I parce que tous les deux sont forts en maths.